Bonjour à tous,

Après de long mois d'absence dans la blogosphère, je reviens aujourd'hui vous conter un joli périple que nous fîmes,
Fée-ronique et moi-même il y a de celà une quinzaine de jours, à l'occasion du passage à la quarantaine (ouille) d'une de nos comparses parisiennes. Parties le vendredi après midi après notre dur labeur, nous empruntâmes tunnel de Ste Marie, Nationale 4, traversâmes de nombreux villages plus ou moins attrayants (Béton Bazoches... vraiment je ne m'en lasse pas), pour arriver fourbues et affamées aux abords de la capitale où après une bonne pizza arrosée de rosé nous nous écroulâmes chez Isa. Le lendemain, nous décidames malgré le mauvais temps (alors que le soleil brillait sur le bas rhin et le haut rhin réunis, pff) d'humer l'air parisien munies de quelques adresses dignes d'interêt.

En premier lieu, nous découvrîmes l'Oisivethé qui avait attiré notre attention sur le net pour son choix impressionant de sock yarns (madeline tosh, biscotte et cie, koigu...) ainsi que par l'orignalité du lieu (on mange, on boit, on touche de la laine en plus). L'endroit s'avéra moins attrayant que promis, de la laine oui mais pas bien mise en valeur, de bons petits plats sûrement mais des efforts restant à faire quant à l'accueil.. Pas grave, nous eûmes l'occasion de passer un bon moment avec Michelfe en pleine forme venu nous rejoindre.

photo1

 et aussi de délester la propriétaire des lieux de quelques écheveaux de laines bien entendu.

Le périple se poursuivit avec le passage chez Lil Weasel (dont la boutique est située dans le très beau Passage du Grand Cerf d'ailleurs),

 

photo2 photo

où je fis l'acquisition de quelques écheveaux de Malabrigo Twist,

tentée par un very nice project issu du "Malabrigo Book 3" que je vous conseille de feuilleter

Pour le modèle choisi, je vous laisse patienter (pas aussi longtemps que d'hab, c'est promis) et vous en reparlerai plus tard

La soirée d'anniv de Céline fut un véritable bonheur et une surprise totale pour elle qui ne s'attendait pas à notre présence et nous découvrit planquées derrière son semi-remorque familial Renault traffic.

Le dimanche,  nous  brunchâmes (oui à Paris on brunche le dimanche) en compagnie d'Alix, de son polichinelle dans le tiroir (j'aime cette expression) sur le berceau duquel nous nous pencherons bientôt, de notre petit mais toujours flamboyant Nécureuil, de Sophie et Isa. Nous partîmes enchantées de notre week-end et rejoignimes le grand Est en quelques battements d'aile (par l'A4 quoi).

A bientôt pour une escapade intitulée "2 fées chez les Helvètes", ouhhh teasing...

Fée-lisabeth